Publicité et application mobile


Proposer de l’espace publicitaire au sein de son application mobile est une manière simple et ciblée de générer des revenus.

Appstore-GooglePlay-AdcomQuelle forme prend la publicité sur les applications mobiles ?

La publicité est souvent au cœur du développement d’une activité centrée sur une application mobile.
Voici un résumé des principes de la publicité intégrée aux applications mobiles :

  • Il s’agit d’afficher des espaces dédiés à la publicité pendant l’utilisation de l’application.
  • Ces espace publicitaires sont financés par des annonceurs qui profitent de la notoriété, de la forte utilisation ou de la nouveauté d’une application médiatisée.
  • C’est souvent le bon deal pour les concepteurs et les annonceurs :
    • plus une application rencontre le succès, plus il est intéressant de gagner en visibilité, notoriété et impact sur ce support (pour les annonceurs),
    • plus les recettes sont importantes (pour le concepteur de l’application).
  • Les formats :
    • différents formats de bannières et d’écrans « interstitiels » qui permettent de valoriser une marque ou un produit. Il convient alors de trouver le bon équilibre dans l’expérience utilisateur : donner de la visibilité aux annonceurs, sans léser l’utilisateur dans son usage de l’application.
    • certaines applications proposent au contraire, des formats de type « native ad » qui permettent de fondre les écrans publicitaires dans le décor et ainsi, d’être moins intrusif tout en étant attractif. C’est le cas de publicités intégrés sur Facebook, Twitter ou Instagram notamment, avec des photos, des vidéos, des carrousels, assortis de boutons d’action identiques à ceux de l’application utilisée.

instagram photo adinstagram video adinstagram carrousel ad

Monétiser une application, sans publicité

Téléchargement payant et contenus supplémentaires comptent parmi les autres voies de la monétisation d’une application.
Voici un rappel de leur principe respectif :

  • Vendre son application 
    • Il s’agit de proposer à l’utilisateur final, un téléchargement payant
    • Les gérants des stores que sont Apple et Google prélèvent une commission à chaque vente (à hauteur de 30%).
  • Proposer des contenus complémentaires « in-app »
    • Il s’agit de proposer à la vente, une fois l’application téléchargée, des extensions et/ou des contenus spécifiques.
    • Exemple : l’achat d’un nouveau niveau dans un jeu (exemple : Pokemon Go), l’achat d’un match sur une application sportive (exemple : un match de NBA sur l’application officielle), etc.
    • Cette option ne se prête pas facilement à toutes les applications et à tous les concepts, mais c’est une option à envisager pour les concepteurs.
      Ces contenus sont souvent accessibles financièrement, donc attractifs, et entretiennent de manière aisée la relation entre l’utilisateur et l’application (difficile de s’en passer au fil du temps).

 

Ce qu’il faut retenir

La publicité « in-app » c’est simple et efficace !
Pour les concepteurs d’applications c’est une voie de monétisation à ne pas occulter !
Comme pour des campagnes de bannering web classiques (publicités visibles sur les sites), il est possible de proposer les espaces disponibles sur son application pour des plans médias, avec le concours de régies publicitaires.

Pour les annonceurs, c’est une possibilité de gagner en visibilité, notoriété et conversion mais également de faire du ciblage précis : au-delà du paramétrage offert par les gestionnaires de campagnes en ligne, c’est une certaine de garantie d’exposition, car les applications sont téléchargées et utilisées volontairement !

 

Zoning

Ranking

Linking

Mots cléfs

Adserving

Pour recevoir les actualités et les offres Adcom ainsi que la newsletter Stratégies Digitales, merci de renseigner les champs ci-dessous :

Attribution agence
Nom*
Prénom*
Adresse e-mail*
Société*
Saisissez le Captcha
Relancer
  • Référencement
  • Google Analytics
  • Google Tag Manager