Clear
Retour aux articles

25 septembre 2019 By ccerles

Comment utiliser les nouveaux attributs de liens « sponsored » et « UGC » ?

Google

Après plus de 10 ans d’existence de l’attribut « nofollow », Google annonce sur son blog pour les webmaster le lancement de deux nouveaux attributs de liens, rel=« Sponsored » et rel=« UGC », qui viennent préciser davantage la nature de chaque lien.

Les backlinks toujours au cœur du fonctionnement de l’algorithme Google

Tous ceux qui ont touché, de près ou de loin, aux problématiques SEO, connaissent l’importance capitale des backlinks. Ces signaux off-site sont depuis toujours un des critères de classement pour Google. Historiquement, c’est à partir de cet indicateur que Google a pu commencer à proposer des résultats de recherche classés par pertinence. Aujourd’hui l’algorithme de Google a énormément évolué, mais les backlinks restent toujours un des facteurs clés d’un bon classement sur les SERP.

Depuis 2005, les liens ont été classés en deux grandes catégories : les liens « follow » (ou « dofollow » pour certains), et les liens « nofollow ». Les premiers, pris en compte par l’algorithme, suivis par Googlebot et permettant le transfert de PageRank, ont toujours été le Saint Graal de tout référenceur. A noter que lorsqu’aucun attribut n’est précisé, le lien est considéré comme « follow » par défaut.  Inversement, les liens « nofollow », théoriquement ignorés par le moteur, se sont souvent retrouvés relégués en seconde zone.

Quel est le rôle des nouveaux attributs rel= « sponsored » et rel= « ugc » ?

Les nouveaux attributs « sponsored » et « ugc » viennent compléter le rôle de l’attribut « nofollow », en ajoutant des informations complémentaires à chaque lien.

  • L’attribut rel= « sponsored » indique qu’une contrepartie a été fournie pour la mise en place du backlink. Celle-ci peut être un paiement classique, mais aussi une contrepartie d’autre nature (produits offerts, autres…). En gros, l’attribut « sponsored » est censé marquer les liens de type publicitaire. Réflexion faite, il semble dédouaner (oui, on a osé !) les pratiques d’achats de liens.
  • L’attribut rel= « ugc » (User Generated Content) identifie les liens qui ont été créés par les internautes. Les cas les plus représentatifs sont sans aucun doute les liens figurant dans des espaces web participatifs (forums, commentaires de blogs etc…).
  • L’attribut rel= « nofollow » reste tout de même valide et continue d’exprimer la volonté du webmaster de ne pas envoyer de crédit ni de recommandation via le lien concerné.

Un lien peut comporter un seul de ces attributs, voire plusieurs (exemple : rel= »nofollow ugc » ou rel= »ugc sponsored »). Dans tous les cas, leur utilisation n’est pas obligatoire.

Google change sa façon d’interpréter les attributs de liens

Jusqu’ici, l’information véhiculée par les attributs de liens faisait office de directive pour Google. Après ce dernier changement, Google a également annoncé que l’ensemble des attributs de liens seront dorénavant interprétés comme des « hints », sans obligation quant à la façon dont le moteur va les traiter.

  • A partir de septembre 2019, donc, puisque l’attribut « nofollow » cesse d’être une directive obligatoire, les liens « nofollow » existants pourront commencer à avoir un impact sur le ranking. A ce jour, il est toutefois impossible de savoir dans quelle mesure.
  • A partir de mars 2020, Google pourra d’ailleurs choisir de suivre les liens « nofollow » et de s’en servir lorsqu’il crawle un site. Cette information, qui peut sembler anodine, prend toute son importance pour les sites qui ont fait du « nofollow » un des principaux leviers d’optimisation de leur budget de crawl. Si c’est votre cas, surveillez vos statistiques d’exploration !

Le mode de traitement reste sans doute un des points les plus flous de cette communication. Et comme souvent, cela soulève bien des questions :

  • Est-ce que les nouveaux attributs seront bien accueillis par les annonceurs, et plus en général par les éditeurs de sites internet ?  Ou bien cela risque de susciter de la résistance ?  
  • Les liens « nofollow » reviennent en force : quels impacts sur les classements ?
  • Dans quelle mesure ces nouveaux attributs de liens représentent des opportunités pour accroître sa visibilité ?

Seul l’avenir, avec un monitoring permanent de nos données, nous le dira !

Et vous, où en êtes-vous sur votre stratégie de netlinking ? N’hésitez pas nous consulter.                                                                                                                   

Scroll