Clear
Back to news

11 octobre 2016 By Team ADCOM

Adblock : bientôt autant « ad » que « block »

Un virage important est en train d’être pris dans la relation tumultueuse existante entre « publicité en ligne » et les « adblockers » .

Adblock

Le point de divergence

Les adblockers (ou bloqueurs de publicités) et notamment Adblock Plus proposent le téléchargement d’une extension à installer sur son navigateur web.
Cette extension permet donc de bloquer l’affichage des publicités et bannières considérées comme intrusives par ces acteurs qui œuvrent pour une navigation « sans désagrément ».
Ils s’opposent donc au départ, aux outils, plateformes et acteurs qui souhaitent favoriser la publicité en ligne et sa commercialisation.

La nouvelle convergence

La nouveauté réside aujourd’hui dans la dimension commerciale donnée au principe de « publicité acceptable ».
Ce principe prôné par Adblock Plus, propose de sélectionner les publicités « non-intrusives » sur la base d’une série de critères.
Plus simplement, il s’agit de filtrer et d’autoriser les publicités considérées comme ne perturbant pas la navigation web, la lecture à l’écran.

C’est donc sur ce principe qu’Adblock Plus se diversifie aujourd’hui et propose de devenir une plateforme de commercialisation de publicités en ligne, respectant ces critères « non-intrusifs ».
C’est en s’appuyant sur la base de ses utilisateurs (100 millions d’utilisateurs de l’extension de blocage des publicités) et des annonceurs dont les bannières sont bloquées…qu’Adblock Plus compte développer sa nouvelle activité.
Au-delà des commentaires et du léger paradoxe pouvant exister chez un bloqueur de publicité vendant de l’espace publicitaire, il faut donc y voir une nouvelle voie possible pour les annonceurs, notamment pour ceux qui ne passaient pas encore le barrage « Adblock Plus ».

Scroll