Clear
Retour aux articles

4 mars 2020 By adcom

Tendances média en France : les chiffres à retenir de 2019

Comme chaque année depuis 2009, le Syndicat des Régies Internet (SRI) réalise une étude du marché de l’e-pub sur l’année écoulée.
Cette édition 2019 produite avec l’Union Des Entreprises de Conseil et d’Achat Média (UDECAM) permet de mieux connaître les tendances de la publicité digitale.

Au global le marché est en croissance par rapport à 2018 avec +12% de recettes pour un total de 5,8 milliards. Cette augmentation se répercute sur les 4 grands leviers (Search, Social, Display et Autres) qui ont tous connus une hausse de leurs recettes respectives.

1/ Le display, des réalités contrastées ?

Parmi les segments display, la vidéo (Instream et Outstream) est en hausse de +19% et devient la première en termes de recettes aux dépens du format classique (bannières, habillages de site).
Ces deux dispositifs représentent 82% du total des recettes totales du display.

Bien qu’ils conservent une part conséquente des recettes totales, les formats classiques sont en retrait avec une croissance inférieure à 5%.

Le format avec la plus forte croissance est l’audio, qui voit ses recettes augmenter de +32%. Il regroupe les web radios, le streaming musical, les podcasts et les assistants vocaux. Même si ce segment ne représente que 1% des recettes totales sur le display, cela confirme la montée en puissance de ce type de contenu.

Par ailleurs, le support mobile est toujours en hausse et regroupe 46% des recettes sur les marchés classiques et vidéo.

2/ Une croissance soutenue du search, social et des autres leviers

Le search est le premier segment de recettes publicitaires en 2019 avec plus de 2,4 milliards d’euros générés.

Il connaît une croissance de +9% portée notamment par le retail search qui croît de +39%. Le retail search correspond à la commercialisation des espaces publicitaires sur les moteurs de recherches des sites retail e-commerce et traditionnels. Le mobile reste le support principal avec 63% des recettes sur ce segment.

Le social demeure le second format en termes de recettes derrière le search mais sa croissance est divisée par 3 en comparaison à 2018.
Néanmoins il est toujours en hausse avec +21% de recettes sur l’année écoulée. Cette hausse est impulsée par le format vidéo (+44%) et le support de prédilection reste le mobile qui représente plus de 90% des recettes.

Les autres leviers regroupent l’affiliation, l’emailing et les comparateurs. Ils sont en croissance de +7% sur 2019 pour un total de 772 millions d’euros de recettes. Le segment principal est les comparateurs qui génèrent 45% des recettes totales, en hausse de +9% par rapport à l’année précédente.

3/ Le label Digital Ad Trust et les annonceurs

Lancé il y a deux ans par le SRI, l’UDECAM, le GESTE, l’Union des Marques, l’ARPP et l’IAB France, le label Digital Ad Trust a pour objectif de valoriser la qualité des sites s’engageants dans une démarche publicitaire responsable.

Il se base sur 5 objectifs-clés :
– Garantir le brand safety – respecter les valeurs de la marque dans la communication digitale
– Optimiser la visibilité de la publicité en ligne –
– Lutter contre la fraude publicitaire –
– Améliorer l’UX et maîtriser le nombre d’objets publicitaires par page
– Mieux informer les utilisateurs au sujet de la protection de leurs données

A la fin de l’année 2019, 142 sites étaient détenteurs de ce label représentant un total de 30,4 millions de visiteurs uniques par jour pour un reach de 67% de la population connectée. En février 2019, 15 annonceurs majeurs se sont engagés en faveur de ce label dont Coca-Cola, Orange et la SNCF, entre autres.

Ce label est unanimement accueilli et accepté car il correspond à un besoin de transparence, de traçabilité et de qualité qui sont des aspects primordiaux aux yeux des annonceurs.

4/ La data au coeur de la publicité de la publicité digitale

En 2019, la data fut au coeur des stratégies éditeurs afin de leur permettre de s’adresser plus finement aux différentes cibles.

Les principales données utilisées sont les suivantes :
– Socio-démographiques (obtenues via les CRM et les logins)
– Géolocalisation
– Intentionnistes ou transactionnelles (à travers les sites marchands)
– Intérêts (via les éditeurs de contenu thématique)

La data est fortement présente au sein du segment display et représente 25,4% des recettes sur le format vidéo et 12,3% sur le format classique.

5/ Que faut-il retenir ?

Les principaux points à retenir du 23ème observatoire de la publicité digitale sont la progression des recettes de 12% au global avec une croissance sur l’ensemble du secteur.
Le search et le social restent les deux principaux leviers générateurs de recettes avec près de 80% du total.

Le mobile devient un support prépondérant avec ⅔ des recettes générées sur ce type de d’appareils. La vidéo est également en très forte progression avec +29% de recettes sur l’ensemble des segments.

Le label Digital Ad Trust regroupe désormais plus de 140 sites et touche 67% de la population connectée soit un total de 30,4 millions de visiteurs uniques par jour.

La data devient un élément essentiel de la stratégie des éditeurs et rassemble notamment 25% des recettes vidéo sur le display.

Sources : http://www.sri-france.org/etudes-et-chiffre-cles/observatoire-de-le-pub-sri/23eme-observatoire-de-pub/
http://www.digitaladtrust.fr/le-label/

Scroll