[INFO COVID-19]     Novembre 2020 : nos équipes sont à votre écoute pour vous accompagner au 04 72 71 07 08 et sur contact@adcom.fr

Clear
Retour aux actualités

11 septembre 2020 Par Arnaud Charbonnier

Core Web Vitals : l’arrivée de critères UX dans le ranking ?

Mise à jour : depuis la parution de cet article, Google a confirmé sur son blog la prise en compte de ces Core Web Vitals comme critère de ranking à partir de mai 2021. Des tests seront effectués d’ici-là pour la mise en place d’un indicateur visuel mettant en évidence les « résultats de recherches qui offrent un excellente expérience de page ».

C’était une des principales actualités SEO parue pendant le confinement : l’annonce, en mai 2020, de l’arrivée du programme Web Vitals de Google et la prise en compte à venir de différents facteurs UX dans l’algorithme du moteur, les fameux « Core Web Vitals « .

Focus sur cette nouvelle et son impact pour votre site web :

Que sont les Core Web Vitals ?

L’expérience d’un utilisateur sur le web peut varier en fonction du contexte de navigation et aussi du site en lui-même.

Google a donc décidé pour son projet Web Vital de mettre en avant trois signaux permettant d’avoir une vision globale de l’expérience utilisateur sur une page web.

> LCP (Largest Contentful Paint) : comme mesure du temps de chargement. Il indique le temps de rendu de la plus grande image ou bloc de texte visible dans la fenêtre.

> FID (First Input Delay) : comme mesure de l’interactivité. Il indique la réactivité d’une page suite à la première interaction d’un utilisateur.

> CLS (Cumulative Layout Shift) : comme mesure de la stabilité visuelle. Il permet de quantifier la fréquence à laquelle les utilisateurs subissent des changements de mise en page inattendus.

Ces trois indicateurs seront combinés avec la compatibilité mobile, la navigation sécurisée, l’utilisation du protocole HTTPS et l’absence d’interstitiels intrusifs (facteurs déjà pris en compte pour le référencement naturel) pour mesurer l’expérience générale sur une page.

Google Core Web Vitals Adcom

Comment tester et améliorer les Core Web Vitals de votre site ?

Les principaux outils Google pour les développeurs (Lighthouse, PageSpeed ​​Insights, Chrome DevTools ou Search Console) proposent déjà des rapports dédiés.

Sur Search Console, vous trouverez par exemple ce rapport dans la partie « Signaux Web essentiels ». Vous pourrez alors voir les pages qui nécessitent une attention particulière et pour quel signal :

Vous pouvez aussi dès à présent tester votre site dans Page Speed Insight en entrant vôtre URL dans la barre de recherche. Le résultat de l’évaluation apparait alors sous la note générale attribuée au site et des suggestions sont données pour améliorer ces statistiques :


Message en cas de réussite de l’évaluation
Message en cas d’échec de l’évaluation

Quand seront pris en compte les Core Web Vitals dans l’algorithme de Google ?

Google se veut rassurant : la prise en compte de ces critères dans l’algorithme ne devrait être faite qu’à partir de 2021, notamment à cause du contexte du COVID-19.

Toujours selon le billet publié sur le blog Webmaster, un préavis « d’au moins six mois » sera donné avant le déploiement de cette annonce.

Une nouvelle plutôt la bienvenue quand on sait que selon une étude réalisée par Screaming Frog, sur plus de 20 000 URL analysées, seulement 12 % des résultats mobile et 13 % des résultats desktop réussiraient l’évaluation CWV.

Quel est l’impact de Core Web Vitals sur mon site ?

Google le répète sur le blog développeurs : le temps de chargement, l’interactivité et la stabilité visuelle deviendront des éléments pris en compte certes, mais l’algorithme continuera de donner la priorité à la pertinence du contenu et aux informations fournies.

Il y a très peu de chance que ces signaux soient donc un jour considérés comme ayant un impact fort sur le référencement naturel. Une information d’ailleurs confirmée début septembre 2020 par Gary Illyes sur Reddit :

C’est lorsque plusieurs pages / sites proposeront du contenu de qualité similaire que de bons signaux CWV auront un impact sur la visibilité dans les résultats de recherches (à l’instar du protocole https).

QUE RETIRER DE CETTE ACTUALITE ? 

Nous le voyons depuis plusieurs années maintenant, les moteurs de recherche, Google en tête, prennent de plus en plus en compte des éléments d’UX dans ces algorithmes (compatibilité mobile, temps de chargement, …).

Une fois l’effet de la nouvelle retombée, on constate que ces facteurs ont finalement un poids assez faible dans le référencement naturel, et c’est bien normal : rappelons que l’objectif des moteurs reste de fournir la réponse la plus pertinente possible à l’intention de recherche de l’internaute. L’objectif numéro un est encore (et toujours) la production d’un contenu de qualité.

Gardez cependant en tête que, bien qu’elle ne participe pas directement au référencement du site, une bonne expérience utilisateur permet aux internautes de naviguer facilement sur vos pages et d’améliorer votre tunnel de conversions.

Scroll