Clear
Retour aux articles

18 février 2020 By adcom

La TV segmentée bientôt disponible sur le marché français

Depuis l’arrivée fracassante d’internet et après avoir été longtemps relayée au second plan, la publicité télévisuelle s’apprête-elle à faire son grand retour ?

Mais qu’est-ce-que la TV segmentée ?

Depuis des décennies, les publicités diffusées sur les chaînes nationales françaises touchent tous les spectateurs. Une définition banale qui peut faire sourire, mais aujourd’hui le vent tourne.

La TV segmentée permettrait d’adapter un message personnalisé à une cible prédéfinie.

En d’autres termes, les publicitaires pourront adresser un message 100% personnalisé à une audience ou même à un téléspectateur. Autrement dit, deux téléspectateurs d’un programme pourront être amenés à visionner un contenu différent. Chaque séquence publicitaire sera donc adaptée en fonction de critères comme l’âge, la géolocalisation ou même la catégorie sociale. Et tout ceci à une seule condition : le respect des règles RGPD. Le téléspectateur doit au préalable donner son accord à son opérateur qui possède toutes ses données personnelles. La publication des décrets de la loi audiovisuelle devrait permettre d’enclencher la vitesse supérieure dans les mois à venir.

La TV adressée existe depuis de nombreuses années déjà sur le digital. Elle est particulièrement utilisée lors des séquences publicitaires visionnées pendant un programme en replay.

Actuellement en pourparlers en France quant à son extension sur les chaînes nationales, elle a pourtant déjà fait ses preuves dans de nombreux pays à travers le monde. En Angleterre, les annonceurs s’assurent de toucher une audience qualifiée en faisant leur choix parmi une centaine de critères et ce depuis 2014. L’Allemagne combine la data anonymisée via une télé connectée et une technologie de serveur publicitaire, pour cibler la meilleure audience.

Mais le vent est en train de tourner pour la TV segmentée. On assiste à une possible grande révolution dans le monde du petit écran. Quelques opérateurs français comme TF1 et M6 ont procédé à des tests grandeur nature via le replay et l’IPTV. Le groupe France Télévisions a vu les choses en grand et a même testé la télévision linéaire ! Les fournisseurs d’accès ne sont pas en reste. Grâce à leurs box Orange, SFR et Bouygues Telecom sont présents dans plus de 50% des foyers français et ont donc également pu effectuer des tests.

Une mise en place qui s’annonce difficile ?

Aucune date n’est arrêtée quant à l’application de cette nouvelle loi, et les diffuseurs sont très prudents. Une fois la mise en place de la TV segmentée, une longue période de transition et d’observation s’annonce. En effet, sa mise en œuvre à grande échelle nécessiterait un minimum de 15 mois. Puis s’annonce une phase de test d’un spot par écran pendant une période de 6 mois hors gros évènement et créneau 19/23h.

Les chaînes de télévision nationales pourront alors proposer une offre aboutie de TV segmentée.

Quelles sont les limites de la TV segmentée ?

Les règles garantissaient jusqu’alors un partage équitable entre les chaînes locales et nationales. Les petites chaînes de télévision locales étaient encore les seules à pouvoir proposer une publicité ciblée locale. Cela leur permettait de préserver leurs ressources publicitaires. La possibilité pour les chaînes nationales de proposer des publicités ultraciblées mettrait-elle en danger les chaînes locales ?

Et vous, quel est votre avis sur la TV segmentée ? Êtes-vous optimiste quant à sa mise en place ? L’attendez-vous avec impatience ?

Scroll